BALLAD OFF… (ON ÉTAIT COMME LES ÉTOILES)

41555399 - bright red and black indian ohm image on material

 

ON ÉTAIT COMME LES ÉTOILES
TU NE CROIS PAS…?

ON BUVAIT DE L’EAU PURE
LUMIÈRE ÉTAIT SUFFISANTE
ON AVAIT TOUT
ON ÉTAIT TOUT
ON N’AVAIT PAS FAIM

LES ANIMAUX VENAIENT À NOS MAINS
QUI LES CARESSAIENT
AU LIEU DE LES TUER

ON ÉTAIT COMME LES ÉTOILES
TU NE CROIS PAS…?

ET AUJOURD’HUI
ON EST
QUI

41555399 - bright red and black indian ohm image on material

 

BALLADYNA↑WITCH: “ON ÉTAIT COMME LES ÉTOILES” ↑ PARIS, 11 MAY 2017.
INSPIRED BY THE MUSIC “BALLAD OFF…” COMPOSED BY FABRICIO L.
FOR LISTEN THE MUSIC → CLICK ON IMAGE.
PHOTOGRAPHY: JOHN WILLIAMS.

Advertisements

ICARUS (POWIEDZ TO)

capture-decran-2016-12-10-a-17-04-21

 

➸ ICARUS
(POWIEDZ TO)
MUSIC:
RASTAFARI (BATTERIE)
STEF (CLAVIER)
LYRICS & VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
(For listen ➸ clic sur l’image)

 

capture-decran-2016-12-10-a-17-04-21

 

MARZENIA UWAŻASZ ZA MARZENIA
JAKBY MARZENIAMI MIAŁY BYĆ TYLKO
A TAM…
WSZYSTKO
JEST
WSZYSTKO

SERCE JAKBY WYRWANE
W PIERSIACH
CIĄGLE BIJE

A TY… ?

GDZIE WOLA TWOJA… ?
GDZIE DUSZY ŚPIEW… ?

CZEGO CHCESZ… ?
CZEGO PRAGNIESZ… ?
ZA CO
DAŁBYŚ
WSZYSTKO… ?

 

 

POWIEDZ TO
MIEJ WIARĘ POWIEDZIEĆ WRESZCIE
POWIEDZ TO
UWIERZ W SWOJĄ MOC
POWIEDZ TO
ZIEMIA SIĘ NIE ROZSTĄPI
PTAKI NIE PRZESTANĄ LATAĆ
POWIEDZ TO
ŚWIATŁO SIĘ NIE ZAŁAMIE

POWIEDZ TO
I NIE BĘDZIE JUŻ NIGDY TAK JAK PRZEDTEM
POWIEDZ TO
ZAMIAST CIĄGLE WĄTPIĆ
POWIEDZ TO
PRZESTRZEŃ NIE PRZESTANIE BYĆ CZERWONA
POWIEDZ TO
MORZA NIE PRZESTANĄ ISTNIEĆ
POWIEDZ TO
WSZYSTKO ZAMIENI SIĘ W TANIEC
POWIEDZ TO
MIEJ WIARĘ POWIEDZIEĆ WRESZCIE

A TAM
W DOLE…
ZIEMIA, GDZIEŚ W DOLE
A TY
PONAD
CHMURAMI
PONAD GWIAZDAMI

WSZYSTKO CO BYŁO DALEKIE
BĘDZIE BLISKIE

POWIEDZ TO

A TAM…
Z DALA
ZIEMIA CZERWONA CAŁA

TO ONA
TA KULA
CO WIDZISZ
TAM W DOLE

WSZYSTKO CO BYLO DALEKIE
STANIE SIĘ BLISKIE
A ZIEMIA
GDZIEŚ W DOLE
A TY

PONAD CHMURAMI
PONAD GWIAZDAMI

…POWIEDZ TO… !

CZEGO CHCESZ
CZEGO PRAGNIESZ
CO KOCHASZ

ZA CO
DAŁBYŚ
WSZYSTKO

POWIEDZ TO

 

 

NAJPIERW JEDNAK
ZOBACZ
W MYŚLACH

 

➸ ➸ ➸

 

ICARUS (DIS-LE) / FRENCH TRANSLATION APPROXIMATIVE:

 

Tu considères les rêves pour les rêves
Comme s’ils devraient être cela seulement
Et là-bas…
Tout
Est
Tout

Ton cœur comme si arrâché
Dans ta poitrine
Bat toujours

Et toi… ?
Où est ta volonté… ?
Où le chant de ton âme… ?

Qu’est ce que tu veux… ?
Qu’est ce que tu désires… ?
Pour quoi
Tu donnerais
Tout… ?

 

 

DIS-LE
AIES ENFIN LA FOI
DIS-LE
CROIS DANS TON POUVOIR
DIS-LE
LA TERRE NE SE TRANSFORMERA PAS EN GOUFFRE
LES OISEAUX N’ARRÊTERONT PAS DE VOLER
DIS-LE
LA LUMIÈRE NE SE FLÉCHIRA PAS

DIS-LE
ET IL NE SERA JAMAIS PLUS COMME AVANT
DIS-LE
AU LIEU DE DOUTER SANS CESSE
DIS-LE
L’ESPACE NE CESSERA PAS D’AVOIR DE LA COULEUR ROUGE
DIS-LE
LES MERS NE CESSERONT PAS D’EXISTER
DIS-LE
ET TOUT SE TRANSFORMERA EN DANSE
DIS-LE
AIES ENFIN LA FOI

ET LÀ
EN-BAS…
LA TERRE
EN BAS
ET TOI…

AU-DELÀ
DES NUAGES
AU-DELÀ DES ÉTOILES

TOUT CE QUI T’ÉTAIT INATTEIGNABLE
SERA LÀ

DIS-LE

ET LÀ-BAS…
DE LOIN
LA TERRE
TOUTE EN ROUGE


C’EST ELLE
CETTE SPHÈRE
QUE TU VOIS

TOUT CE QUI T’ÉTAIT ÉLOIGNÉ
VA T’ENTOURER DÈS CE MOMENT-LÀ

LA TERRE
QUELQUE PART EN BAS
ET TOI…

AU-DELÀ
DES NUAGES
AU-DELÀ DES ÉTOILES

…DIS-LE… !

QU’EST CE QUE TU VEUX
QU’EST CE QUE TU DÉSIRES
OÙ SE TROUVE TON AMOUR

POUR QUOI
TU DONNERAIS
TOUT

DIS-LE

 

 

MAIS D’ABORD
REGARDE-LE
DANS TES PENSÉES

 

➸ ➸ ➸

 

BALLADYNA↑WITCH / PARIS, FEBRUARY 2017
PHOTOGRAPHIE SUR CETTE PAGE: PASCAL RENOUX

 

WHEN THE DRAMA BEGINS (AUR HAAN, AUR NAHIN)

capture-decran-2016-12-10-a-17-00-51

 

➸ WHEN THE DRAMA BEGINS
(AUR HAAN, AUR NAHIN)
MUSIC:
CODY TRIPP (GUITARE, CLAVIER)
LYRICS & VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
(For listen ➸ clic sur l’image)

 

capture-decran-2016-12-10-a-17-00-51

 

Myślałaś, że wybierać możesz

Myślałaś, że wybierać możesz
wszystko
co serce zapragnie

Iść dokąd chcesz
Być i nie być tam, gdzie chcesz

Pisać historię z miejsca TU
na Ziemi

Et Oui
Et Non…!
Et Oui
Et Non…!
Et Oui
Et Non…!

Więc w czym tajemnica tkwi…?

I Tak
I Nie

And Yeah
& NO…!
And Yeah
& NO…!

Alors, où réside le secret…?

Y SI…!
Y NO…!

So, what’s (where’s) the secret lies…?

Aur Haan
Aur Nahin…!
Aur Haan
Aur Nahin…!
Aur Haan
Aur Nahin…!

Zadecydowałaś zanim przyszłaś na ten świat
You have decided
Before you came
into this world

 

➸ ➸ ➸

BALLADYNA↑WITCH / PARIS, DECEMBER 2016
PHOTOGRAPHIE: PASCAL RENOUX

ALL THE LIFE (WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ)

capture-decran-2016-12-10-a-17-03-42

 

➸ ALL THE LIFE
(WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ)
MUSIC:
MIKA TOHVE (BATTERIE, CLAVIER)
LYRICS & VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
(For listen ➸ clic sur l’image)

 

capture-decran-2016-12-10-a-17-03-42

 

RZECZYWISTOŚĆ NIE DAWAŁA SIĘ OPANOWAĆ
WYDAWAŁO SIĘ, ŻE NIE PANUJESZ NAD NICZYM
I NAPRAWDĘ NIE PANOWAŁAŚ:
PANOWAŁ TEN, PANOWAŁA TA
KTÓRĄ BYŁAŚ,
TY SAMA
PATRZĄCA NA SIEBIE Z GÓRY
TA TY – Z GÓRY – WIEDZIAŁA JUŻ WSZYSTKO

WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…
WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…
WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…

UBIERASZ SIĘ
JUŻ NAWET NIE WYCHODZISZ
WALCZYSZ

ŻYCIE STAŁO SIĘ WŁASNIE TAK
NIE ROZUMIAŁAŚ PRZEZ CO, SKĄD, DLACZEGO
PO CO…?
DOPIERO DZIS TO WIESZ
DOPIERO JUTRO DOWIESZ SIĘ
WIĘCEJ

WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…
WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…
WSZYSTKO MUSIAŁO WŁAŚNIE TAK BYĆ
NIE INACZEJ…

ŻYCIE STALO SIĘ WŁASNIE TAK
NIE ROZUMIAŁAŚ PRZEZ CO, SKĄD, DLACZEGO
PO CO…?
DOPIERO DZIŚ TO WIESZ
DOPIERO JUTRO DOWIESZ SIĘ
WIĘCEJ

➸ ➸ ➸

TRANSLATION (PARTIELLE & NON-PAS LITTÉRAIRE)
EN FRANÇAIS:

LA RÉALITÉ NE LAISSAIT PAS DE SE MAÎTRISER
IL SEMBLAIT QUE TU POUVAIS FAIRE TOUT
ET CELA NE CHANGEAIT PAS DE CE QUI AVAIT DÛ SE PASSER
QUE TOUT ÉTAIT PLUS PUISSANT QUE L’ÉTAIT LA PUISSANCE HUMAINE.
ET EN EFFET, C’ÉTAIT AINSI:
CELLE QUI AVAIT LE POUVOIR SUR TOUT
ÉTAIT TOI-MÊME
CELLE QUI TE REGARDAIT
TERRIENNE
DE LA-HAUT

CETTE TOI
SAVAIT DÉJÀ TOUT

TOUT A DÛ ÊTRE EXACTEMENT COMME ÇA
PAS AUTREMENT…
TOUT A DÛ ÊTRE EXACTEMENT COMME ÇA
PAS AUTREMENT…
TOUT A DÛ ÊTRE EXACTEMENT COMME ÇA
PAS AUTREMENT…

LA VIE SE DÉROULAIT EXACTEMENT COMME ÇA
TU NE COMPRENAIS PAS POURQUOI,
PAR QUELLE RAISON
ET D’OÙ CELA VENAIT

POURQUOI…?
SEULEMENT AUJOURD’HUI TU LE SAIS
SEULEMENT DEMAIN TU VAS SAVOIR
PLUS

➸ ➸ ➸

BALLADYNA↑WITCH / PARIS, DECEMBER 2016
PHOTOGRAPHIE: PASCAL RENOUX

MANDRÁGORA

This slideshow requires JavaScript.

➸ MANDRÁGORA
MUSIC:
MIKA TOHVE (BATTERIE)
FABRICIO L. (GUITARE)
LYRICS & VOICES:
BALLADYNA↑WITCH
(For listen ➸ clic sur l’image)

capture-decran-2016-10-24-a-01-14-22

 

ZABIJAJĄCYM WZROKIEM PATRZĘ WOKÓŁ
MONSTRUM STOI WYJŚCIA BRONI
JESZCZE STAWIA SIĘ JAK CHORE
NA DRZWIACH
NA DRZWIACH
NA DRZWIACH…!

NIE WYJDZIESZ…!
NIE WYJDĘ…?!
NIE WYJDZIESZ…!
NIE WYJDĘ…?!
NIE WYJDZIESZ…!
NIE WYJDĘ…?!

ZNIKAJ MONSTRUALNA KREATURO
Z RZECZYWISTOŚCI TEGO ŚWIATA
KTÓRY PIĘKNY MA BYĆ

ZNIKAJ…!

ROZSZARPIĘ!
ROZSZARPIĘ!
ROZSZARPIĘ!
ROZSZARPIĘ!
CIĘ!

ZNIKAJ MONSTRUALNA KREATURO
Z RZECZYWISTOŚCI TEGO ŚWIATA
KTÓRY PIĘKNY MA BYĆ

ZNIKAJ…!

➸ ➸ ➸

BALLADYNA↑WITCH
Written & sungshouted à PARIS, DECEMBER 2016

APOCALYPSE (JESZCZE TU JESTEŚ, WROGU…?!)

APOCALYPSE (JESZCZE TU JESTEŚ, WROGU…?!)

 

LYRICS & VOCALS :
BALLADYNA↑WITCH
MUSIC :
WOXEY (Batterie, Violine & Percussion)
Mike_66 (Clavier, Batterie & Synth-Vocals)
FOR LISTEN THE SONG ➸ CLIC SUR L’IMAGE

 

capture-decran-2016-10-24-a-01-07-50

 

JESZCZE TU JESTEŚ, WROGU…?!
NA PRAWO, NA LEWO PATRZYSZ SIĘ…?!

My tu na polu walki
Zachcianki, życzenia, marzenia naszych wrogów
naszymi nie są

Zmiecie burza mojego serca
wszystko co z serca nie idzie
i do serca nie należy

Jeszcze tu jesteś, wrogu…?!

Zachcianki, życzenia, marzenia moich wrogów
moimi nie są

ZMIECIE BURZA MOJEGO SERCA
WSZYSTKO CO Z SERCA NIE IDZIE
I DO SERCA NIE NALEŻY

 

➸ ➸ ➸

 

BALLADYNA↑WITCH ➸ PARIS, NOVEMBER 2016.

WYRAZIĆ WSZYSTKO (THE RHYTHM OF THE LIFE)

WYRAZIĆ WSZYSTKO
(THE RHYTHM OF THE LIFE)

L¥RICS & VOICE: B-WITCH
MUSIC: BURAN70 (Guitar, Batterie, Basse)
AkeTheSnaker (Guitar)
FOR LISTEN THE SONG ➸ CLIC SUR L’IMAGE

 

image

 

BEZ SŁÓW
BEZ SŁÓW
BEZ SŁÓW

BEZ GŁOSU
BEZ SŁÓW
JAK WYRAZIĆ WSZYSTKO
JAK OPOWIEDZIEĆ
CO DZIEJE SIĘ
CO STAŁO SIĘ
CO WYDARZYŁO SIĘ

BEZ SŁÓW
BEZ SŁÓW
BEZ SŁÓW
GESTEM
KRZYKIEM
NIE SŁOWEM,
NIE

CI CO MÓWIĄ ŻE TO MOŻLIWE
KŁAMIĄ
KŁAMIĄ
KŁAMIĄ

GESTEM
KRZYKIEM
NIE SŁOWEM


WYRAZIĆ WSZYSTKO

 

image

 

TEXTE: BALLADYNA ↑ WITCH ➷ PARIS, NOVEMBER 2016
PHOTOGRAPHIE: LA ROCHELLE ➸ OCTOBER 2016.

FOREVER (CO WYDARZYŁO SIĘ RAZ)

capture-decran-2016-10-24-a-01-09-36

SONG “FOREVER (CO WYDARZYŁO SIĘ RAZ)” ➷ 
LISTENING SUR B-WITCH↑WIKILOOPS 
➸ WWW.WIKILOOPS.COM/FOREVER


CO WYDARZYŁO SIĘ RAZ
DOBRE ZŁE
ZOSTAJE
NA ZAWSZE
NA ZAWSZE
NA ZAWSZE

 

➸ ➸ ➸

 

“FOREVER (CO WYDARZYŁO SIĘ RAZ)
LYRICS & VOICES: BALLADYNA
(PARIS, OCTOBER 26-27, 2016 ➸ 00H00).
MUSIC :
CODY TRIPP ➷ Acoustic Guitar,
MISHTERIA ➸ Keys,
AKETHESNAKER ➹ Guitar.

 

 

WITCH’S SONGS WITH GOTARD’S MUSICS

This slideshow requires JavaScript.

WITCH’S SONGS WITH GOTARD’S MUSICS / ALBUM →
BALLADYNA-WITCH.BANDCAMP.COM/ALBUM/WITCHS-SONGS-WITH-GOTARDS-MUSICS

 

“L’âme d’un être humain est ainsi construite qu’elle ne peut pas oublier certaines horreurs vues ou vécues, certaines choses indicibles et certaines affres.
Si elles ont été là, s’il fallait tenir, si la vie exigeait cela – de tenir, sans devenir fou, folle, tenir en vivant, jusqu’à la frontière de l’inimaginable et de l’impossible.
On vit avec, on ne s’échappe pas de son vécu, et même si on n’y pense pas, même si on continue à vivre – on n’oublie, jamais.
Il y a pourtant certaines choses, aussi – sur lesquelles on ne peut pas dire même cela.
On ne peut pas le dire – et on ne le peut pas par cette simple raison – qu’on ne les survit point.
On n’en sort pas.
Au moins, on n’en sort pas comme on était avant.
On a été mort, morte.

…Mais celles-là – si on les avait oubliées – on serait mort encore plus, mort une fois de plus.
La vie sans mémoire des choses – des mêmes dont le monde autour parle comme des choses inadmissibles, donc abstraites – donc, ensuite : irréelles – donc, en sous-entendu : inexistantes, des choses dont l’existence on a pourtant désormais la preuve, car on les a vécu soi-même, la vie sans mémoire des choses qu’on ne peut pas nier, devient impossible ainsi qu’elle l’est avec cette mémoire.
La vie – ne peut servir qu’à un but désormais : déraciner tout – absolument tout – ce qui fait que le monde vit – encore et encore – ces choses-là – dont de l’existence ainsi que de ses raisons on se rend désormais compte.
Si l’on en pense.
La haine pour le mal dont on a vu tomber le masque est tellement grande qu’on ne peut que se battre pour finir avec tout ce qui le rend possible – et surtout, se battre pour l’anéantir la où se trouvent ses fondements.

Pour que JAMAIS PLUS, JAMAIS ET PERSONNE,
NI AUCUN ÊTRE VIVANT, À AUCUN PRIX, JAMAIS ET NULLE PART.
NE VIVE DU MENSONGE, DE L’EMPRISONNEMENT, DE L’INVIVABLE.

…Le monde pourtant tourne depuis les siècles.
TELL QUARAMEL, musique de GOTARD en parle.
Il continue de tourner, les « lois » écrites par les hommes, les « lois » suivies par les foules soumises, ne changent pas.
Comme s’il n’y ait de rien.
Mais on n’arrête pas son oeuvre.
On ne veut pas et n’acceptera jamais faire d’une autre chose que celle-là.

De sa force – qui s’était forgée grâce aux horreurs, grâce aux enfers – la Sorcière, aujourd’hui, possède la Conscience”.

/TEXT FROM “WITCH’S WRITINGS”➷ LIÉ AVEC LA PRÉSENTATION OF THE SONGS “PŁOŃ, WIEDŹMO, NA STOSIE… ! (CRUCIFIED HEART)” & DE “ASTROLABIUM (WITCH’S COURSE TO THE STARS)” EN 2015 À LA Soirée “Cénacle du Cygne” à PARIS/.

 

 

« WITCH’S SONGS WITH GOTARD’S MUSICS ». Il s’agit d’une très ancienne histoire du cycle des Songs : qui ne pouvait pas, pendant longtemps, de se voir en ce que, il y a certain temps, on nommait « l’album ».
…J’étais… parfois… comme en surprise – en re-écoutant mes propres chants d’il y a des siècles, d’il y a de hier : mais c’est comme la surprise sans surprise, une non-surprise – puisque ces chants… on sait très bien d’où ils viennent, on se rappelle TOUT.
ON N’OUBLIE PAS.
ON SAIT AUJOURD’HUI LE « POURQUOI »,
AU MOINS ON LE SAIT PARTIELLEMENT: ET ON SAIT DONC QUE « OUBLIER » SERAIT ENLEVER LE SENS AUX CHOSES.
ON NE LE FERA PAS.
– TOI, LA WITCH : TU NE LE FERAS PAS… !
TU VOULAIS LE SAVOIR… ?
TU L’AS EU… ! CE QUE TU VOULAIS – TU L’AS EU… !
…ET BIEN, AU MOINS PARTIELLEMENT.

 

➸ ➸ ➸

 

WITCH’S SONGS WITH GOTARD’S MUSICS. LYRICS & VOICES: ฿ALLADYNA-WITCH ➹ MUSICS: GOTARD / JACEK KUL. PHOTOGRAPHY & ALBUM’S COVER: ANDREAS CARAISCO & ฿-WITCH / Théâtre De Révolte ↑ Violent Dance & Voice Theatre Company, XXI SIÈCLE. GOTARD’S PHOTOGRAPHY (COVER OF THE ALBUM ON YOUTUBE): ARCHIVE OF THE ARTIST. FRANCE, 2012-2016. Album: https://balladyna-witch.bandcamp.com/album/witchs-songs-with-gotards-musics
Website des “WITCH’S SONGS WITH GOTARD’S MUSICS”:

BALLADYNA-WITCHSONGS2.TUMBLR.COM

TANTRUMS (NIEWYPOWIEDZIANE). VERSION VOICES

This slideshow requires JavaScript.

LISTENING OF THE SONG ➸ B-WITCH↑WIKILOOPS
www.wikiloops.com/backingtrack-jam-86523.php

 

SUR “TANTRUMS (NIEWYPOWIEDZIANE / UNSPEAKABLE)” – ICI PRÉSENTÉ EN VERSION “VOICES”. Lyrics & VoiceS: BALLADYNA-WITCH ↑ Guitar: WHITEPONGO ↑ Drums: LENNY COWLER 2016 / NEW ➹ WITCH’S↑SONGS – encore avant l’avoir chanté en sa version “voices”, j’ai écrit un texte.

…Quelques lignes, où je parlais du fait que, malgré ce que l’on entend à la fin, dans le lyrique de ce song –
je pense que oui : BEZ BÔLU… vivre… c’est possible.

Traverser ce monde BEZ BÔLU.
I nawet – POZNAC GO – BEZ BÔLU.

…J’ai laissé le texte sur le disque dur sans pouvoir le diffuser
après avoir vu, la nuit dernière, les images des petits animaux
jetés comme des ordures aux poubelles de ce monde*.

Ce qu’on fait aux animaux, je le savais pourtant.
Et même si je ne l’avais pas su, il suffit d’aller
à n’importe quel magasin terrien de l’alimentation pour le savoir,
ou même essayer de trouver un café qui ne vendrait pas –
« à l’occasion » – des corps des morts.
Ce qu’on fait aux gens, j’ai connu, j’ai pu le savoir.
Et j’ai pu savoir aussi que la règle est toujours la même.
La… « banalité du mal »… ?**

Donc…
Il est possible, oui.
Voyager par ce monde BEZ BÔLU.
Autant qu’on ne ressent pas de BÔL de l’autre.
Autant qu’il ne nous « concerne pas », « n’existe pas »,
puisque « on ne le connaît pas », « il n’est donc pas réel »,
il n’est pas ressenti par « nous », et ceux qui le vivent…
« n’appartiennent pas à notre monde ».

Et bien, je pense que vivre BEZ BÔLU,
c’est possible. Et qu’il l’est possible car sur ce monde…
il n’y a pas un seul, un même monde pour tous –
mais il y a LES mondes.
Les milliers, sans pouvoir les compter, les mondes.
Pour chacun – un monde différent.
…On ne peut connaître que le sien.
…Éventuellement, suite à certaines expériences dans cette vie-là –
ou suite d’avoir un lien avec l’invisible – avoir l’accès au monde ou aux mondes
qu’on connaissait avant.
Grâce à ça, avoir aussi – dans cette-vie, actuelle –
l’accès à ce que peuvent vivre les autres.

Dans cette vie,
si on fait l’abstraction de ce avec quoi on y était venu,
de ce quel est notre « plan », fixé par nous-mêmes au-delà pour notre vie actuelle,
tout se trouve en dépendance de ce qui était donné à la personne au départ.
Mais ceux qui vivent les enfers – dans la plupart nient ce fait, ou ne s’en même rendent pas compte, suite du fait qu’avouer certaines choses serait trop dur, et exigerait un effort qu’ils trouvent surhumain pour dépasser ce qui semble indépassable ;
pendant que ceux qui vivent les bonheurs…
ne se rendent souvent pas compte de cette dépendance, eux non plus.
La raison, dans leur cas, est pourtant différente de la raison de ceux qui passent par les enfers; dans le cas des personnes suivant les chemins du bonheur depuis leurs premiers jours reconnaître le conditionnement par le « début » serait lié avec la nécessité de reconnaître qu’elles ne se sont pas « faites elles-mêmes »:
et qu’elles ne sont pas, peut-être, meilleures que ceux qui hurlent dans les espaces fermées de toute la Terre ou dans ses espaces des horreurs ouvertes…

Se détacher de ce qui était « donné », l’oublier, devenir comme une carte blanche – si c’était le bonheur, l’amour, ou l’affreuseté qui a mené l’être humain à l’enfer – n’a aucun sens. « Oublier », ne serait-ce pas la chose des faibles, de – suite de leur accord à cela – des êtres fragiles, de ceux qui – dans leur incapacité d’assumer leur propre vécu – cherchent désespérément un médicament, un drogue, un échappatoire…?

Ce qui fait le sens dans chaque vie est pourtant dépasser le « donné »,
CRÉER, y prendre la maîtrise et le règne,
…et des horreurs peut-être vues et vécues – tirer les conclusions,
en les transformant en Force et en savoir,
en transformant et en créant un nouveau monde grâce et avec cette Force,
en action silencieuse ou en cri qui retentira loin…
Est ce que possible, BEZ BÔLU…?
…Je ne le sais pas.
Je dirais: oui – mais je connaissais aussi le ressenti, le même,
qui est celui des animaux en cages.
Et je sais que je ne m’arrêterai pas: autant que ceux qui – en ce monde (le monde de qui… ?) ont le « pouvoir » volé, et qui se trouvent les rois sur les autres – l’utiliseront pour créer les vies des autres ; les vies qui ne sont plus les vies: mais les chaînes des souffrances, des enfers, des impossibles et des affres.

BEZ BÔLU peut exister seulement si BEZ BÔLU est POUR TOUS.
Aucun humain ne devra souffrir.
AUCUN ANIMAL.
Aucune fleur.
Aucun coeur.
Aucune âme.
Aucun arbre.


➸ ➸ ➸

 

BALLADYNA-WITCH / PARIS, OCTOBER 14, 2016

* Je parle dans ce texte du film de ANNE-SOPHIE REINHARDT « EPIPHANIOS »
-> www.youtube.com/watch?v=UYEjCKDdzug.

** J’ai écrit sur ce que HANNAH ARENDT a nommé « la banalité du mal » dans le texte sur mon Blog Anarchiste
-> http://balladyna-bloganarchiste.tumblr.com/post/49209730410/la-banalit%C3%A9-du-mal-texte-inspir%C3%A9-par-le-film